Actualités

Pauline Piroux, élève sommelière, remporte le Trophée Pessac-Léognan

Le concours du Meilleur élève sommelier en vin du bordelais, soutenu par l’appellation Pessac-Léognan, s’est conclu par le succès de cet étudiante du lycée hôtelier de Chamalières. Les succès féminins s’enchaînent…

Une journée pour rallier Bordeaux, visiter deux châteaux (Carbonnieux et Bouscaut) et vivre les premières dégustations, une autre pour les épreuves : le programme du concours du Meilleur élève sommelier en vin du bordelais – Trophée Pessac-Léognan est attractif et intense. Et pour Pauline Piroux, il s’est achevé de la plus remarquable des façons avec un succès au terme d’une finale qui lui a permis de dominer ses trois adversaires masculins.

 

Quatorze futurs sommeliers représentant autant de structures de formation en France et même en Belgique ont eu le temps, depuis plusieurs mois, de se préparer pour ce concours. Une épreuve qui a, depuis quelques années, pour décor un domaine de l’appellation Pessac-Léognan mais qui ne se prive pas de tester les connaissances des candidats sur la richesse de l’ensemble du vignoble bordelais. Tous ont pu s’en rendre compte au cours de la sélection matinal au château Smith Haut Lafitte. Quatre ateliers mêlant théorie et pratique ont alors permis d’établir une hiérarchie et de désigner les quatre derniers candidats en compétition pour le titre. Pauline Piroux, étudiante au lycée hôtelier de Chamalières était alors opposée à Théo Beaupère (LTH de Talence), Nicolas Lamour (LTH de La Rochelle) et Enzo Sobreira (LTH d’Illkirch-Graffenstaden).

Parmi l’enchaînement d’ateliers proposés par les organisateurs, l’association des sommeliers de Bordeaux-Aquitaine, l’un était consacré à la commercialisation auprès de deux clients arrivant en fin de repas. Ils souhaitaient une proposition de vin pour accompagner leurs fromages (un Sainte-Maure de Touraine et un Comté). « J’ai surtout apprécié l’épreuve de dégustation avec l’analyse sensorielle d’un vin rouge (château Latour Martillac 2014). C’est un exercice que j’ai travaillé avec mon professeur et avec mon maître de stage chez Michel Guérard, aux Prés d’Eugénie. Il y a matière à s’exprimer », soulignait la lauréate après la remise des prix organisée au château Haut-Bergey.

Pauline Piroux, qui a d’abord intégré la faculté de droit de Poitiers avant de prendre un tournant radical dans ses études a ensuite été intronisée au sein de la Commanderie du Bontemps du Médoc, des Graves, du Sauternes et du Barsac en compagnie de son professeur, Thomas Vivant, et du président du concours, Aymeric Pollenne.

Soulignons enfin qu’elle est la troisième jeune femme à s’imposer cette année dans un concours destinés aux élèves sommeliers. Ainsi elle rejoint Elisa Doisneau (Trophée des terroirs du sud-ouest) et Daphnée Extrassiaz (Challenge château Gassier).

Pauline Piroux a apprécié l’épreuve de dégustation. (photo JB)

 

0 Commentaire

Laissez un commentaire